logo site
Représentations de l’intellectuel | Avant-propos 

Avant-propos

AZEROUAL S. Abdellah
Avant-propos-AZEROUAL S. Abdellah

1 L'intellectuel, au sens étymologique du terme, se rapporte à l'intelligence et à l'entendement. Littéralement, il est celui qui s'intéresse aux choses de l'esprit. D'une certaine façon, il est l'héritier des Oratores (clercs et rhéteurs), les intellectuels traditionnels qui constituaient avec les Bellatores (les guerriers) et les Laboratores (les cultivateurs) les trois piliers essentiels de l'ordre social antique et médiéval et qui survit aussi, sous d'autres formes, de nos jours. S'il peut lui arriver de s'enfermer momentanément dans la solitude de ses réflexions aériennes, un intellectuel a pour vocation première d'interagir avec les autres composantes de la société, notamment avec le pouvoir dominant, dont il doit guider les pas et surveiller les démarches sans pour autant en devenir l'esclave. Toute la difficulté consiste à trouver un juste équilibre entre l'ermite déconnecté d'un réel qu'il méprise et de l'intellectuel institutionnalisé, clown médiatique ravalé au rang d'outil de propagande, de porte-voix du régime en place. Ni l'ermite qui s'isole dans sa tour ni le scribe qui fait allégeance à l'État ne sont de véritables intellectuels. Un intellectuel authentique, si l'on adhère à la définition d'Edward Saïd, est un contestataire qui ne peut être domestiqué et qui s'aventure incessamment au-delà des certitudes faciles.

2 Son principal devoir consiste à s'affranchir de tous les liens et de toutes les traditions pour jouer un rôle déterminant dans sa société, assumant pleinement sa responsabilité historique envers soi et envers les autres, d'où l'importance de la notion de l'engagement comme élément déterminant du statut de l'intellectuel : à la fois engagement envers soi (ne pas trahir ses principes et ses convictions morales) et engagement envers les autres (défendre un idéal social en s'opposant aux dérapages du pouvoir).

3 Si le concept d'intellectuel est apparu dans le contexte de la Révolution française, de l'affaire Calas, puis de l'affaire Dreyfus, où des intellectuels de la stature de Voltaire et de Zola se sont dressés contre l'injustice dans un contexte politique difficile, il va de soi que l'intellectuel est une fonction indissociable de la société elle-même. Si l'on se réfère au concept de l' « intellectuel organique » d'Antonio Gramsci, l'intellectuel organique se détache de l'image traditionnelle du clerc, en s'engageant activement dans la société qu'il entreprend de changer pour accroître son propre pouvoir. L'intellectuel traditionnel, quant à lui, est prêt à se sacrifier pour défendre les valeurs fondamentales de la vérité et de la justice. Quelle image saisissante de l'intellectuel est celle que nous découvrons dans Apologie de Socrate de Platon. Accusé de corrompre les jeunes par son enseignement sophiste, de mépriser les dieux de la cité et d'honorer de nouvelles divinités physiques que lui inspirent ses recherches insolites, Socrate est considéré comme un agent perturbateur qu'il faut éliminer pour mettre fin au danger qu'il constitue pour l'ordre social. Le philosophe, qui affirme n'avoir jamais entrepris de se mêler des affaires de la cité (faire de la politique), refuse de capituler face à la répression officielle qui vise sa personne et son enseignement se considérant comme une sorte de taon qui dérange certes, mais qui a le mérite de maintenir la conscience collective en éveil, en l'empêchant de s'assoupir et de dépérir sans qu'elle s'en rende compte. Négligeant ses propres affaires pour jouer, auprès de chacun de ses concitoyens, le rôle d'un père ou d'un frère plus âgé qui montre le chemin de la vertu, Socrate incarne l'image du sage prophète, mais aussi celle de l'intellectuel dérangeant par nature.

4Notre ouvrage s'intéressera particulièrement aux représentations de l'intellectuel dans la littérature et dans l'imaginaire collectif. Il serait intéressant de voir comment la littérature, elle-même produite par des intellectuels, s'évertue à donner des représentations variées de cette figure, en définissant ses multiples fonctions morales, sociales et politiques. L'examen de cette question peut se faire selon les différents articles que nous proposons ici, sans pour autant prétendre à l'exhaustivité.


AZEROUAL S. Abdellah

Mots-clés : intellectuel | définition

Pour citer cet article :
AZEROUAL, S. Abdellah, "Avant-propos", in Représentations de l’intellectuel [isbn:9789920358729], pp.5-8


Partager sur:
partager sur facebook